TEXTES

image test.jpg (82.0kB)

« UNE ONCE DE PRATIQUE VAUT MIEUX QU'UNE TONNE DE THÉORIE »
Sivananda
« TOUT LE MONDE PEUT FAIRE DU YOGA : ne nous laissons pas éblouir, ou décourager par les performances de certains yogis ; une posture compliquée et parfaite extérieurement, peut être fausse du point de vue du yoga, si elle n'est pas intériorisée, habitée par le souffle et la conscience, vivante, intégrée. Une posture peut être parfaite dans son apparence, dans sa forme spectaculaire, mais dans ces seules conditions il n'y a pas yoga. Yoga signifie relier, unir, joindre c'est-à-dire : le corps et l'esprit. Sans l'union de la conscience intérieure, du souffle et du corps il n'y a pas yoga. C'est juste de la gymnastique. Même un débutant dans une posture imparfaite peut être dans le yoga ; à la condition qu'il soit dans la conscience de ses sensations intérieures (tension, limites, battements du cœur, sa forme, etc..), de son souffle, habité par sa posture.
Le corps apprend petit à petit à lâcher ses tensions. Il faut juste lui laisser du temps pour qu'il se libère lentement de ses souffrances, des mémoires inscrites en lui (sous forme de crispations, de douleurs…). Patience et respect du corps aboutissent à la libération de tout l’être, tout le potentiel créateur, toute l'énergie lumineuse dont nous sommes faits et qui habitent nos profondeurs. Cette réalité enfin vécue dans la chair imprègne non seulement le corps mais se répend dans toute la sphère mentale et psychologique.
Cela déteint sur tous les domaines de la vie quotidienne. Les moments de la vie sont toujours les mêmes mais la façon de les recevoir et de les traiter est radicalement différente. Le calme intérieur devient prépondérant et empêche le stress de s'installer et de prendre les commandes.
Tout l’être, tout le potentiel créateur qui habitent nos profondeurs, toute l’énergie dont nous sommes faits se déploient enfin dans notre immensité. »
Le yoga est une méthode d'unification somato-psychique progressive. Le mot yoga signifie relier, joindre, lier : CORPS et ESPRIT. La transmission du yoga en tant qu'expérience vivante s'apprend auprès d'un maître qualifié par la « tradition ». Il y a différentes écoles et différentes lignées qui en mutualisant leurs connaissances ont mis en exergue des valeurs essentielles.
Il s'agit de mettre à jour, d'exploiter tout le potentiel d’être d'un individu. En Orient et en Inde en particulier, la transmission a une portée sacrée et donc l'enseignement sera très codifié et la relation au maître sera plutôt passive d'ordre spirituelle.
En Occident, l'option spirituelle sera clairement individuelle ; ainsi la transmission se fera plus sur les découvertes du potentiel neuro-musculaire, de la plasticité cérébrale, en gros de la santé. Il y aura plus d'interaction dans la transmission en Occident : ce sont des liens plus dynamiques liés à notre culture et à notre mode de vie. Tout rentre en jeu : la personnalité du professeur, des élèves, les conditions économiques, la législation, les lieux d'enseignements, les emplois du temps, les rythmes des cours etc...
On peut dire qu'en Occident, les enseignants sont en formation continue. Si en Inde on parle du respect au maître, ici, on reconnaît les compétences, « le savoir ». Mais en Inde, comme en Occident, ce qui se perçoit, est avant tout le charisme, ce qui émane du maître et qui se vit dans sa présence. La transmission s'opère par ce lien, par l'expérience de ce lien vivant.
C'est ce qui fait dire à André Van Lysebeth « l'enseignement d'un maître de yoga se fait plus par ce qu'il est que par ce qu'il sait ».

  • HATHA YOGA : contrôle du mental, par le corps et le souffle
  • RAJA YOGA : contrôle de l'esprit, concentration
  • BAKTI YOGA : sublimation des émotions vers la compassion, vers la dévotion
  • JNANA YOGA : pratiques et exercices intellectuels pour identifier les vrais enjeux existentiels
  • KARMA YOGA : pratique de l'action désintéressée
  • NADA YOGA : étude, pratique, utilisation des sons : voix instruments, et des vibrations.

LE YOGA EST UNE SCIENCE EXTRÊMEMENT VASTE DESTINÉE A CONDUIRE L'INDIVIDU A SON DEGRÉ D’ÉVOLUTION LE PLUS ÉLEVÉ.
ASANAS : C'est une posture, une forme ,une position que nous faisons prendre au corps dont l'objectif pour la plupart ,est d'étirer les muscles en vue d'une action profonde sur nos grands systèmes :nerveux, psychique ,immunitaire et hormonal. Mais la définition de l'Asana, sa caractéristique c'est sa prise lente jusqu'à l'immobilité, puis son maintien dans l'immobilité, sans effort, en contrôlant le souffle et le mental. Voilà les caractéristiques de l'asana en yoga.
PRANAYAMA : Le souffle joue un rôle aux diverses phases de l'expérience posturale. L'expérience du souffle ou pranayama est un moyen de maîtriser le mental. La prise d'une posture se fait généralement lentement et rythmée par l’inspire et l’expire. Il s'agit d'amener de l'oxygène et de l’énergie dans la phase d'étirement dynamique ; de rassurer le muscle et le mental dans la phase d'étirement passif, dans le lâcher prise. C'est généralement dans la phase expiratoire que la conscientisation du corps est la plus facile car il y a détente. Le souffle est le moyen inégalé de revitalisation et de purification dans les postures.
CONCENTRATION : la concentration demande d'exercer sa vigilance, sa capacité d'attention afin de fixer le mental sur un objet d'observation .C'est tout le travail dans le lâcher prise du corps, ou dans la posture. Il s'agit de développer l'attention, la mobiliser pour percevoir toutes les manifestations du corps ; de s'exercer à la perception, au ressenti de plus en plus subtil du corps, des rythmes, des flux d'énergie.
RELAXATION : La société occidentale entend par stress, un état de tension nerveuse sur un long terme. On peut identifier cet état par des bilans biologiques qui montrent que les grands systèmes immunitaires, nerveux, psychologique, hormonal, ostéoarticulaire sont affectés plus ou moins gravement. Ces états de stress créent des dégâts importants sur les organes et différents tissus :ex 'un système hormonal déséquilibré, un système nerveux survolté. Cette tension permanente peut créer des états d'angoisse, d'anxiété très pénible, de l'insomnie et toutes sortes de désordres physiques et mentaux. Le YOGA est la réponse  souveraine car il permet la rééducation et la prise de contrôle des grands systèmes. La maîtrise du mental par le souffle, le pranayama et les postures permettent de ramener le calme et l'harmonie entre le corps et l'esprit. Il permet l'apprentissage d'une distanciation avec l'univers émotionnel, et ainsi apporte les moyens de relativiser les chocs inévitables de la vie. La relaxation est une intégration de la séance de yoga qui délivre tous ses bienfaits au corps et au système nerveux. Le HATHA YOGA par son action très profonde remobilise toute l'énergie vitale et ainsi recrée le lien harmonieux entre le corps et l'esprit.
YOGA NIDRA : Signifie le sommeil conscient. C'est une méthode mise au point en 1956, à partir d'anciens textes de rituels, par Swami Satyananda, disciple de Swami Sivananda de Rishihesh. Dès 1962, il commença à enseigner cette méthode et à la répandre. Le Yoga Nidra fait partie de la Science Tantrique qu'on peut définir comme la science de la conscience. On peut considérer le Yoga Nidra comme le sommeil éveillé qui permet d'attendre l'inconscient.
Son livre : Yoga Nidra a été traduit de l'anglais au français par Micheline Flack.
Le Yoga vient du fin fond des ages, probablement plus de 5000 ans transmis oralement de maîtres à disciples jusqu'à Patanjali qui fut le premier à rassembler et mettre en forme tout ce savoir millénaire. Nous connaissons ce texte fameux sous le titre des « YOGAS SUTRAS » de Patanjali. C'est un texte très bref qui indique la démarche à suivre pour tout yogi ; cela se présente comme un ensemble de principes, d'affirmations, d'exercices, de définitions, de règles, qui se succèdent selon un certain ordre, une cohérence, comme les perles d'un collier sur un fil.
C'est le plus ancien traité ou méthode de yoga qui nous soit parvenu. Cette règle du yoga vise une expérience et pas seulement des informations : celle de notre capacité de liberté associée au déploiement de la conscience.
Pour Patanjali, le yoga ne se limite pas aux postures. Le Yoga Sutra vise la guérison de l'esprit ; c'est un texte qui nous transmet aussi l'esprit du yoga. Pour Patanjali, le yoga c'est la suspension ou l'arrêt, ou le contrôle de toutes les activités du mental, de l'esprit. C'est une sorte de silence intérieur. L'arrêt des fluctuations du mental : yoga citta vrittis nirodha.